ACCUEILnichole@ouellette001.com

Dernière page éditée, dernière mise à jour

ouellette001.com

GALERIE D'ART ART DE VIVRE AU QUÉBECPAPIERS PEINTSRACINES ET SENTIERSREGARDS DES PETITES PERSONNESQUÉBEC EN PHOTOS


Shawinigan Falls, une rue, non datée, probablement 1905 ou 1906, d'une boite de 30 daguerréotypes (détail), de Grand-Mère et Shawinigan, photo Joseph Anselme Trudel, alors curé de la paroisse Saint-Marc de Shawinigan, collection famille Louis Trudel de Saint-Prosper-de-Champlain, numérisation Daguereotype_005_950.

Nichole Ouellette

présente

Shawinigan

La Grand'Mère l'église 1906
Shawinigan Falls Fête Dieu
Shawinigan, les usines
Shawinigan, origine
Shawinigan, pont
Shawinigan, riv St-Maurice

Papier peint

1906 Shawinigan bac


J.-A. Trudel

Regards des petites personnes

Protégeons les arbres

ouellette001.com

Accueil
Art de vivre au Québec
Info et services
Photos 1280 px et +
Québec en photos
Racines et sentiers
Regards d'enfants
Dernière page éditée

ouellette001.com

Québec en photos
Shawinigan – Origine et signification
 

Origine et signification

Shawinigan, Chaouinigane, Oshaouinigane, Assaouinigane, Achawénégan, Chawinigame, Shawenigane, Chaouénigane

La nouvelle ville de Shawinigan a été créée le 1er janvier 2002. Elle est issue du regroupement de la municipalité de Lac-à-la-Tortue, de la municipalité du village de Saint-Georges, des municipalités des paroisses de Saint-Gérard-des-Laurentides et de Saint-Jean-des-Piles ainsi que des villes de Grand-Mère, de Shawinigan et de Shawinigan-Sud.

Entre Shawinigan-Sud et Grand-Mère, à 120 km à l'ouest de Québec et à une trentaine de kilomètres de Trois-Rivières en Mauricie, on retrouve la ville de Shawinigan, implantée sur la rive ouest du Saint-Maurice. Pendant très longtemps, l'endroit était considéré comme la « première grande chute en remontant la rivière des Trois-Rivières ».

Le père Buteux, qui y arrive en 1651, serait le premier Blanc connu à avoir remonté le Saint-Maurice jusqu'à cet endroit. Par la suite, les missionnaires desservant le Haut-Saint-Maurice y faisaient halte. À la fin du XIXe siècle, l'implantation d'une centrale hydroélectrique contribuera à une rapide croissance économique.>


Le rocher de La Grand'Mére, août 1906, manuscrit à l'endos, la rivière Saint-Maurice, d'une boite de 30 daguerréotypes, de Grand-Mère et Shawinigan, photo Joseph Anselme Trudel, alors curé de la paroisse Saint-Marc de Shawinigan, collection famille Louis Trudel de Saint-Prosper-de-Champlain, numérisation Daguereotype_014_800.
Symbole de la ville de Grand-Mère, ce rocher a été déplacé dans les terres, en 1916.


La Baie de Shawinigan, non datée, probablement 1905 ou 1906, d'une boite de 30 daguerréotypes, de Grand-Mère et Shawinigan, photo Joseph Anselme Trudel, alors curé de la paroisse Saint-Marc de Shawinigan, collection famille Louis Trudel de Saint-Prosper-de-Champlain, numérisation Daguereotype_007_800, détail.


Sacré-Cœur de Shawinigan, non datée, probablement 1905 ou 1906, d'une boite de 30 daguerréotypes, de Grand-Mère et Shawinigan, photo Joseph Anselme Trudel, alors curé de la paroisse Saint-Marc de Shawinigan, collection famille Louis Trudel de Saint-Prosper-de-Champlain, numérisation Daguereotype_008_800, détail.

La municipalité du village de Shawinigan Falls voit le jour en 1901 et accède au statut de ville en 1902. Elle comptait plus de 4 000 habitants en 1911. Elle recevra le statut de cité en 1958, à l'occasion de l'abrégement de la dénomination en Shawinigan.

En 1998, la ville de Shawinigan et la municipalité du village de Baie-de-Shawinigan se regroupaient pour former une nouvelle ville identifiée sous le nom de Shawinigan. Cette appellation, orthographiée de multiples façons (Chaouinigane, Oshaouinigane, Assaouinigane, Achawénégan, Chawinigame, Shawenigane, Chaouénigane, graphie fréquemment utilisée dans les textes rédigés au XIXe siècle par des francophones comme Arthur Buies et Stanislas Drapeau, Shawinigan(e)...), a été interprétée généralement comme portage du sud; portage aux hêtres; portage anguleux; crête, sommet de la côte.

On peut également relever la signification de perçoir, aiguille, laquelle pourrait résulter d'une mauvaise interprétation du mot aiguille qu'il faut voir ici dans son sens géographique de sommet effilé, de pointe rocheuse et non dans son sens en langue générale de fine tige d'acier pointue.

La forme Shawinigan apparaît vers 1800 et s'impose grâce à la raison sociale de la compagnie d'électricité Shawinigan Water and Power, qui se porte acquéreur des chutes et des espaces adjacents en 1898. On la retrouve notamment attestée sous une graphie curieuse en 1824 dans les Journaux de la Chambre d'Assemblée du Bas-Canada 1823-1824, vol. 33, app. R, alors que le coureur de bois François Verreault (1760-1825) rapporte qu'à « ... une lieue et demie du côté du Sud, il y en a un autre [portage] de quinze arpents de long, nommé Shabonigan (Aiguille)... ». Cette forme pourrait résulter sans doute d'une transcription au son d'un greffier de la Chambre. En outre, Jean-Baptiste Perrault signale, vers 1830, la forme Chawinigan sur l'une des cartes de son voyage. Le sens le plus plausible de cet amérindianyme demeure crête, allusion à la crête de rochers que les Amérindiens devaient franchir quand ils effectuaient le portage des chutes.

En abénaquis, les lieux sont dénommés Azawanigan, le portage en pente. Étant l'une des premières villes du Québec à jouir de l'éclairage public à l'électricité, grâce aux chutes, Shawinigan a reçu les titres de Ville lumière et Cité de l'électricité.

Bibliographie :
  • Noms et lieux du Québec : si chaque lieu m'était conté (Cédérom multimédia). Commission de toponymie du Québec. Les Publications du Québec, Micro-Intel 1997.


Shawinigan Falls, rue de la Station, non datée, probablement 1905 ou 1906, d'une boite de 30 daguerréotypes, de Grand-Mère et Shawinigan, photo Joseph Anselme Trudel, alors curé de la paroisse Saint-Marc de Shawinigan, collection famille Louis Trudel de Saint-Prosper-de-Champlain, numérisation Daguereotype_006_800, détail.


Shawinigan Falls, une rue, non datée, probablement 1905 ou 1906, d'une boite de 30 daguerréotypes, de Grand-Mère et Shawinigan, photo Joseph Anselme Trudel, alors curé de la paroisse Saint-Marc de Shawinigan, collection famille Louis Trudel de Saint-Prosper-de-Champlain, numérisation Daguereotype_005_950.

Shawinigan

La Grand'Mère l'église 1906 ] Shawinigan Falls Fête Dieu ] Shawinigan, les usines ] [ Shawinigan, origine ] Shawinigan, pont ] Shawinigan, riv St-Maurice ]

Mauricie

Les Chenaux ] Maskinongé ] Mékinac ] Shawinigan ] Trois-Rivières ]


le mercredi 9 juillet 2003
le mardi 9 octobre 2007 - le vendredi 16 août 2013 - le jeudi 27 février 2014
constante mouvance de mes paysages intérieurs

 
mémoires enracinées dans le Québec du XIXe siècle, ramifiées dans le XXIe
 
20 ans de publications – 1 500 pages – 8 500 photos – 100 000 liens – Copyright © 1997-2017 – Tous droits réservés –  Revu le 2017-03-21
 

Publicité

Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent, au Québec

florelaurentienne.com