ACCUEILnichole@ouellette001.com

Dernière page éditée, dernière mise à jour

ouellette001.com

GALERIE D'ART ART DE VIVRE AU QUÉBECPAPIERS PEINTSRACINES ET SENTIERSREGARDS DES PETITES PERSONNESQUÉBEC EN PHOTOS

Nichole Ouellette

présente

Chouchous du coq à l'âne

Arrêter le feu
Attelages de cheval
Balançoires et berceuses
Barrage sur la Batiscan
Bonheur printanier
Botaniste-bibliothécaire
Dehors !
De la rhubarbe
Fruits de la réflexion
Gomme de sapins
Grands dossiers
Herbe à chat
Introduction
Le beau lama Simba
Le dernier gardien de l'ïle
Le gobelet de métal
Les paroles manquantes
Lord Jonas
Margoulette
Mitaines de laine
Moi, j'ai 12 ans
Noël Noël Noël
Noël Noël Noël
Passage à l'an 2000
Passage à l'an 2000
Passage à l'an 2000
Publications 1997-1998
Publications 1999
Publications 2000
Père de famille
Placoteuse du village
Question sur la tourbe
Quétainement
Ramancheurs
Rigodon au plafond
Tant que tu seras là
Tarte aux pommes
Temps des sucres
Trails au Québec
Trottinette et dix roues
Truitonne joyeuse

ouellette001.com

Accueil
Art de vivre au Québec
Info et services
Photos 1280 px et +
Québec en photos
Racines et sentiers
Regards d'enfants
Dernière page éditée

Art de vivre au Québec
Chouchous du coq à l'âne

Sur cette page

Mille fois

Toutes mes félicitations pour votre travail....c'est vraiment magnifique et quelle vie remplie.

BRAVO mille fois !
Nicole Saint-Georges

Vivre au Québec

J'ai beaucoup pensé a vous en découvrant certains paysages de votre merveilleux pays surtout près du fleuve Saint Laurent, dans les Laurentides et sur le site ou on fait de la pêche blanche. Vous avez beaucoup de chance de vivre au Québec.

Ces montagnes, ces arbres qui se recouvrent de feuilles après l'hiver, ce village tellement vivant de Saint-Sauveur-des-Monts avec les pistes de skis qui gardent encore des traces de neige, la rivière des Mille-Îles, quel rêve.

introduction
Art de vivre au Québec

Je quitte Montréal ce soir pour Paris, mon court séjour ne m'a pas permis de voir tout ce que je voudrais et dont vos chroniques ont éveillé en moi le désir de connaître mais j'espère bien y revenir. Merci ecore pour tout l'émerveillement que vous savez susciter chez vos lecteurs.

Cordialement
Marie-Lourdes Fanchette, de l'île Maurice, de passage au Canada et au Québec, le 22 mai 2000.

Fleurbec

Je vous écris car je crois que vous avez travaillé avec l'équipe Fleurbec que j'admire beaucoup. Étant fasciné par le monde végétal de nos forêts québécoises, je me demandais si je pouvais vous poser quelques questions concernant certaines descriptions de plantes sauvages écrites dans Fleurbec.

Je ne sais pas si les informations vous manquaient pour certaines plantes mais je trouve que concernant la comestibilité les détails diffèrent énormément d'une plante à l'autre.

Il y a également certaines contradictions parfois telles que pour l'asclépiade commune par exemple : on vante beaucoup ses mérites culinaires avec plusieurs recettes mais pourtant on dit dans un certain article qu'elle contient un glucoside potentiellement dangereux pour le coeur. Ceci porte à confusion.

nb: je transmet ces questions à madame Gisèle Lamoureux auteure et éditrice des guides Fleurbec

Peut-on la consommer sans crainte ou sous toute réserve ? Perd-elle sa toxicité après la cuisson ? J'aimerais avoir la réponse à cette dernière question et également savoir si cela vous dérangerait que je vous pose d'autres questions plus tard.

Je vous remercie à l'avance
Steve Chénier, le 18 mai 2000.

Pendre la crémaillère

Je serai prochainement invité à une fête où des amis pendront la crémaillère. Je sais que traditionnellement, en plus d' un cadeau, les invités doivent apporter un objet symbolique. Est-ce du sel, un pain, je ne sais trop? Pourriez-vous m' informer sur le sujet.

Merci
Paul Lussier, Chicoutimi, le jeudi 18 mai 2000.

La chasse au trésor

Ici, mille bouquet de mouettes,
des roches rondes et douces
lavées par la mer
en minuscules bijoux.

La hâte de descendre la grève,
et de trouver son trésor,
celui tout près, à portée de main.

Hélène, Pointe-aux-Loups, le 16 mai 2000.

Fleurs sauvages

Vous parlez des fleurs sauvages le long des routes, c'est ce que j'aime voir ces merveilles, observer les fleurs sauvages, elles sont tantôt rouges tantôt jaunes selon les régions, je profite de cette occasion pour connaître le nom et l'origine, c'est ce qui reste de souvenir, le temps de se rendre d'un endroit à un autre.

Merci pour ce petit rappel.
Jeannine Labbé, Lac-Mégantic, le 15 mai 2000.

Un collier de fleurs pour vous remercier

Vous êtes une femme merveilleuse car vous nous faites rêver.

Très cordialement et j'espère bien rapidement découvrir votre merveilleux pays.

Route nº 132, 2 000 km en fleurs

Très sincèrement.

Guy Miquet, le lundi 15 mai 2000.

Près des enfants

J'apprécierais recevoir les primeurs de vos chroniques. Je travaille auprès des enfants et j'essaie de toujours avoir encore plus, plus, plus....

Je vous remercie.
Hélène, le lundi 15 mai 2000.

Jardin de vie

Quel plaisir de vous découvrir et de vous lire. En cherchant de jolies photos des Îles pour m'inspirer j'ai trouvé votre page, vos chroniques, vos photos et créations.

Iles-de-la-Madeleine
Voyagerie, observations
Jour de mer, les Caps
Rocher-aux-Oiseaux et l'Île-Brion
Ensorcelantes, les îles

Je vais revenir rôder chez-vous, dans ce jardin de vie si inspirant, si reposant. Vous semblez avoir tout vu et tout fait ce dont je rêve, de la visite de Miguasha, à la création d'un herbier.

Merci.
Hélène Chevarie, Pointe-aux-Loups, le 14 mai 2000.

Nouvelle chouchou

Merci pour ce site très intéressant, j'ai appris bien des choses sur le passé. Ayant vécu surtout en ville , je ne me savais pas si ignorante sur la vie qu'ont connu nos ancêtres.

J'aimerais connaître les nouvelles choses qui entreront sur ce site Merci de me les faire parvenir.

Thérèse, le vendredi 12 mai 2000.

Bravo

Je viens de découvrir "par hasard" votre site, merveilleux, intéressant, captivant et instructif.

J'y reviendrai sûrement avec plaisir et je le ferai connaître à mes amis. Je suis un Ouellette, donc de bonnes racines, ah ah !

Au plaisir et continuez, BRAVO
René Ouellette, le lundi 15 mai 2000.

Mouche et herbe à puce

En lisant le contenu du "News Group" fr.rec.cuisine , Robert Dufaut a inscrit une partie de texte référencé à votre site quant à la mouche.

J'ai ainsi bifurqué, lu sur la pollénie du lombric, l'herbe à puce et inscrit votre Page Titre pour y revenir.

Texte, présentation et langage sont à ravir.
MERCI ENCORE

Gaétan Goulet, le jeudi 4 mai 2000.

Félicitations

Toutes mes félicitations pour votre travail....c'est vraiment magnifique et quelle vie remplie.

BRAVO mille fois !
Nicole Saint-Georges, le samedi 6 mai 2000.

Derrière chez nous, il y a un boisé

Derrière chez nous, il y a un boisé, le 31 mars le temps était très doux, j'étais prés de la rivière avec mon chien, j'écoutais les oiseaux, je regardais ces petites Tussilages farfara tout autour, et les bébés canards qui descendaient lentement la rivière.

Je n'avais jamais vu de bourgeons de saules ni de fleurs en mars chez nous.

Une semaine plus tard.....voilà ce à quoi ressemblait le Saguenay, en tout cas, dans ma cour :°)

Quand mon chien, Léo que je surnomme souvent F-Léo est parti voir les bébés canards, les parents sont arrivés en rase-motte au-dessus de sa tête ; il est revenu assez rapidement :°)

Bonne journée et au plaisir !
Chloé, le lundi 24 avril 2000.

Rêver un peu

Je viens d'ouvrir un site dont je vais donner l'adresse à des écoliers de primaire (environ dix ans) ce jour-même.

Je viens de découvrir votre merveilleux site dont je "prends" le papier peint neiges pour rêver un peu sur mon écran.

Profitez-en si vous souhaitez vous envoler sur les ailes de mon livre ! Et rêver un peu. http://miquetlivres.citeweb.net/

Joëlle Miquet, le lundi 24 avril 2000.

Des oies, des sucres, des placoteux

Tes chroniques m'intéressent beaucoup. Des oies blanches, des sucres, des placoteux du village etc. Bravo !

Ton esprit se nourrit de saines idées. J'aime beaucoup avoir un triangle rouge à ton nom.

Au revoir
Georgette Gravel Gaboriault (1930-2017), le lundi 24 avril 2000.

Têtes de violon

Pour trouver les têtes de violon (Matteucie), aller à . Pour reconnaître les têtes-de-violon, regarder à la base les frondes fertiles de l'année précédente, longues de plus de 30 cm, dures, brun foncé.

Sur l'image de ce site, les têtes sont trop déroulées. On ne peut entendre la musique du violon. Pour l'entendre, il faut y aller habituellement du 1er au 9 mai.

N'oublie pas tes bottes car la Matteucie pousse souvent juste au-dessus des terrains inondés.

Marcel Blondeau, Sainte-Foy, le 24 avril 2000.

Donner faim

Merci beaucoup de nous donner faim, à nous qui sommes loin du Québec et pas familiers du sirop d'érable !

Mais ce serait encore mieux s'il y avait des recettes, pour qu'on puisse au moins faire semblant.

Bien cordialement
Nicole Mounier, Bayonne, le lundi 10 avril 2000.

Sourires tout sucrés

Très jolie cette description de la saison des sucres, de plus ce poème décrit assez bien les illustrations de ma page consacrée à la cabane de mes amis.
http://www.ireseau.com/usagers/gmillaire/tire2000.htm

des sourires tout sucrés
Gertrude Millaire, le lundi 10 avril 2000.

Bonheur printanier

après une nuit de gel
dans la montagne
les cabanes aux toits ouverts
laissent échapper
de vastes volutes parfumées

quand la sève coule
des procédés modernes
la conduisent
sans manutention
des arbres à la cuisson

sur un long poêle
bourré de bois coti
chauffé à blanc
l'eau s'évapore
jusqu'au sirop

le nuage sucré parfume
la peau
les cheveux
les vêtements
les sourires

Chouchous ?

chaque semaine, je publie de nouvelles chroniques dans :

ART DE VIVRE AU QUÉBEC
REGARD DES PETITES PERSONNES.

Si vous désirez être informé des parutions au sortir de l'œuf , il suffit de m'écrire un mot. Des secrets, des détails supplémentaires accompagnent mes messages. Je les réserve pour mes correspondants. Ce sont mes chouchous.

nichole ouellette

Chouchous, du coq à l'âne

Arrêter le feu ] Attelages de cheval ] Balançoires et berceuses ] Barrage sur la Batiscan ] [ Bonheur printanier ] Botaniste-bibliothécaire ] Dehors ! ] De la rhubarbe ] Fruits de la réflexion ] Gomme de sapins ] Grands dossiers ] Herbe à chat ] Introduction ] Le beau lama Simba ] Le dernier gardien de l'ïle ] Le gobelet de métal ] Les paroles manquantes ] Lord Jonas ] Margoulette ] Mitaines de laine ] Moi, j'ai 12 ans ] Noël Noël Noël ] Noël Noël Noël ] Passage à l'an 2000 ] Passage à l'an 2000 ] Passage à l'an 2000 ] Publications 1997-1998 ] Publications 1999 ] Publications 2000 ] Père de famille ] Placoteuse du village ] Question sur la tourbe ] Quétainement ] Ramancheurs ] Rigodon au plafond ] Tant que tu seras là ] Tarte aux pommes ] Temps des sucres ] Trails au Québec ] Trottinette et dix roues ] Truitonne joyeuse ]

Art de vivre au Québec

Introduction ] Boire et manger ] Chouchous, du coq à l'âne ] Courtepointe ] Coutumes et usages ] Médecine et santé ] Mots et parlures ] Plein air ] Saisons ] Savoir-faire ]


le mercredi 8 mars 2000 - le mercredi 21 juin 2000
le mardi 5 mars 2013 - le vendredi 13 février 2015
constante mouvance de mes paysages intérieurs

 
mémoires enracinées dans le Québec du XIXe siècle, ramifiées dans le XXIe
 
20 ans de publications – 1 500 pages – 8 500 photos – 100 000 liens – Copyright © 1997-2017 – Tous droits réservés –  Revu le 2017-10-01
 

Publicité

Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent, au Québec

florelaurentienne.com