ACCUEILnichole@ouellette001.com

Dernière page éditée, dernière mise à jour

ouellette001.com

GALERIE D'ART ART DE VIVRE AU QUÉBECPAPIERS PEINTSRACINES ET SENTIERSREGARDS DES PETITES PERSONNESQUÉBEC EN PHOTOS

Patrice Delval

raconte

La mer

Dans la cale par gros temps
Chalut et paillasse
Le 31 du mois d'août
Loups de mer, barbe salée
Moisson, la pêche
Navires, nous les aimons
Père mousse, le plus âgé
Remorquer par gros temps

ouellette001.com

Accueil
Art de vivre au Québec
Info et services
Photos 1280 px et +
Québec en photos
Racines et sentiers
Regards d'enfants
Dernière page éditée

ciel  écailles - plumes - sel

La mer
Remorquage par gros temps

La houle de suroît

Hier, quand le minéralier a doublé les caissons, la houle était telle qu'au roulis on voyait le dessus de ses panneaux de cale.

Sachant que le minéralier mesure près de 200 mètres de long pour environ 30 mètres de large avec un tirant d'eau de plus de 10 mètres, je te prie de croire que c'était impressionnant. La houle de suroît venait frapper sa muraille sur tribord et de gros paquets de mer embarquaient sur le pont, s'écrasant sur l'hiloire des panneaux. Au roulis suivant, une partie de l'eau de déversait en se mêlant à la lame embarquant à son tour.

Cela ne dure que jusqu'au passage des caissons, le navire subit à cet endroit, et particulièrement quand il fait gros temps de secteur ouest, l'effet du ressac et du courant relativement violent, le tout dû à la remontée des fonds en arrivant sur rade.

Gros temps sur rade, Boulogne-sur-Mer

Arrivée sur rade

Remous et ressac

Ensuite, nous commençons notre approche. Le remorqueur est alors à son tour dans les remous provoqués à la fois par le navire et par le ressac de la passe. Certaines fois, les pions arrivent de chaque bord et nous devons nous approcher le plus rapidement possible afin de prendre ou donner une remorque.

Les embruns nous claquent dessus

Pendant ce temps, le navire gouverne, embarde, les embruns nous claquent dessus et les hommes sont sur le pont dans une poussière d'eau sous l'étrave ou sous l'étambot à amarrer la queue de la remorque. Le tout se passe en l'espace de dix à quinze minutes au grand maximum, moins de cinq minutes est la bonne moyenne.

Ensuite vient l'approche dans le chenal et la mise à quai; mais là, encore ce sont d'autres phases avec leurs péripéties propres.

Remorque établie

Force 9

Patrice Delval, Boulogne-sur-Mer, France.
Courriel, le 20 février 2002.

La mer

Dans la cale par gros temps ] Chalut et paillasse ] Le 31 du mois d'août ] Loups de mer, barbe salée ] Moisson, la pêche ] Navires, nous les aimons ] Père mousse, le plus âgé ] [ Remorquer par gros temps ]

ouellette001.com

Art de vivre au Québec ] Info et services ] Photos 1280 px et + ] Québec en photos ] Racines et sentiers ] Regards d'enfants ] Dernière page éditée ]


le lundi 14 janvier 2002 - le dimanche 23 février 2002
le dimanche 3 mars 2002 - le dimanche 11 janvier 2015
constante mouvance de mes paysages intérieurs

 
mémoires enracinées dans le Québec du XIXe siècle, ramifiées dans le XXIe
 
20 ans de publications – 1 500 pages – 8 500 photos – 100 000 liens – Copyright © 1997-2017 – Tous droits réservés –  Revu le 2017-11-01
 

Publicité

Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent, au Québec

florelaurentienne.com