ACCUEILnichole@ouellette001.com

Dernière page éditée, dernière mise à jour

ouellette001.com

GALERIE D'ART ART DE VIVRE AU QUÉBECPAPIERS PEINTSRACINES ET SENTIERSREGARDS DES PETITES PERSONNESQUÉBEC EN PHOTOS


46º 27' 57,7" N - 072º 22' 50,3" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Champlain (Municipalité), autoroute Félix-Leclerc (40), sortie 220, verglas, le samedi 11 janvier 1997, photo 970109_18_950.

Nichole Ouellette

présente

Courtepointe

Atelier du frère Jérôme
Barrage sur la Batiscan
Belgique image - carte
Bonet Jordi, famille inuite
Bonet Jordi, vie du peuple
De Nouvelle-France
Edelweiss, fleur des Alpes
Fougères prêles lycopodes
Frère Jérôme noir couleurs
Île Maurice image - carte
Lamoureux, scientifique
LA MER ciel, écailles, sel
Lamoureux, feuille de route
Malachite et azurite
Messier Gabrielle
Microgadus tomcodal
Nincherie Guido, verrier
Piché Alphonse, poète
Pollenia rudis
Terre-Neuve et Labrador
Thaïlande, Laos, Birmanie
Australie, globe-trotter
Inde, globe-trotter
Sauver la Batiscan
Violence de la Terre

Verglas janvier 1997
001 | 002
Dégâts janvier 1998

Regards des petites personnes

l'arbre qui se détache
001 | 002

ouellette001.com

Accueil
Art de vivre au Québec
Info et services
Photos 1280 px et +
Québec en photos
Racines et sentiers
Regards d'enfants
Dernière page éditée

CHRONIQUE HEBDOMADAIRE

Art de vivre au Québec
Courtepointe, autres recheches Violence de la terre, violence des hommes

Étau de glace

Le mardi 4 janvier 2000, vent et pluie verglaçante. À l'est et au nord, le givre dépolit le verre des carreaux des fenêtres. Une lumière délavée éclaire à peine ce jour de grisaille. Le verglas fige le royaume dans un étau de glace.


Le samedi 31 janvier 1998, route # 227 nord, de Sabrevois à Saint-Alexandre. Photo 980131/3.
les arbres brisés
la forêt agenouillée sous le joug de la glace

Espérant comprendre sans désespérer, mon regard sur les frasques de l'hiver se pose en parallèle avec les atrocités des Hommes. Parfois, la Terre n'y va pas de main morte dans les soubresauts de son évolution.

Faut-il vraiment commencer l'année là-dessus ?
Aron, Miryam, Lucien, Julien et Jeanne

Je viens, au retour des vacances, de recevoir des Archives d'Auschwitz un acte officiel de décès de mon grand-père, Aron Natanson. J'ai écrit il y a quelques temps des pages consacrées à l'extermination de miens : mon grand-père Aron, libraire à Paris ; sa fille Miryam, âgée de 13 ans ; mon cousin Lucien Natanson, fusillé devant ses parents Julien et Jeanne qui se suicidèrent ensuite...

Faut-il vraiment commencer l'année là-dessus ?

Un millénaire à bâtir

Par courriel, Dominique Natanson, un lecteur/chouchou questionne mon commentaire sur la diffusion planétaire du 31 décembre 1999 :

-«Oui, la Terre est belle et les hommes souhaitent la paix.
Mais le XXe siècle que nous quittons n'a pas toujours été rose...

J'ai envie de partager un peu avec vous là-dessus, je m'excuse par avance si je ternis votre belle humeur ...

Faut-il vraiment commencer l'année là-dessus ?»


Le samedi 31 janvier 1998, route # 227 nord, de Sabrevois à Saint-Alexandre. Photo 980131/5a.
mon commentaire sur la diffusion planétaire du 31 décembre 1999 :

avez-vous vu
comme la Terre est belle
entendu les Hommes désireux de paix
un millénaire à bâtir !

Archives du Musée d'Auschwitz
effet inattendu d'Internet

J'ai fait ces pages. J'y expliquais que je pensais qu'en raison de son âge (56 ans), Aron Natanson n'avait pas été sélectionné pour le travail et avait fait partie, avec sa fille Miryam, des 873 personnes conduites dès l'arrivée à la chambre à gaz.

Mais en novembre 1999, une communication avec un historien allemand, Erwin Denzler, qui avait fait une recherche sur un autre déporté du même convoi et qui a lu la version anglaise de ces pages, m'a conduit vers de nouveaux documents, conservés aux Archives du Musée d'Auschwitz. C'est là l'un des effets inattendus pour moi d'Internet. En fait, Aron Natanson a été sélectionné pour le travail puis amené au camp d'Auschwitz I où il est mort quinze jours après, probablement du typhus.

Réponse à Daniel Natanson

votre message me fait beaucoup réfléchir
je prends le temps de comprendre
ce que vous me dites
je vous donnerai ma pensée
au bout de mes réflexions
je n'oublierai pas

en attendant
je vous rappelle l'histoire de la femme de Loth
que vous connaissez certainement

cette histoire de la bible (je suis athée)
me sert toujours d'ancrage
quand je trébuche sur ma volonté
d'aller plus loin, sans me retourner

Est-ce vraiment le moment ?
cette blessure inguérissable

Peut-être ne vous rendez-vous pas compte de ce que cela signifie pour ma famille, pour mon père de 76 ans, mais nous avons mis 50 ans à nous faire une image d'une mort à propos de laquelle le deuil était difficile à faire et nous devons repenser cette mort.

Est-ce vraiment le moment, en cette période de festivités, de parler de cette blessure inguérissable ?

Alors, voilà, j'ai essayé de reconstituer les derniers moments d'Aron, de reconstruire un itinéraire vraisemblable ; ça se trouve à la page : http://perso.wanadoo.fr/d-d.natanson/aron.htm

Réfléchir et agir

en ce moment il y a péril en la demeure
cette demeure c'est la terre
notre vaisseau spatial

de plus en ce moment
il y a une fissure dans l'ignorance
et Internet donne des voix
à des gens comme vous et moi
qui n'en avons jamais eu

Vigilance et veille

Cordialement, et une bonne année quand même à vous, une année de vigilance, de "veille pour nous avertir de la venue des nouveaux bourreaux"...

Dominique Natanson, Soissons, France
le lundi 3 janvier 2000

P.S. : Peut-être votre sensibilité littéraire sera-t-elle intéressée à lire les quelques nouvelles que j'ai écrites sur cette présence dans la mémoire de la shoah : http://perso.wanadoo.fr/d-d.natanson/nouvelle.htm

Tenir debout


Le samedi 31 janvier 1998, en bordure de la rivière Yamaska, près de l'autoroute # 20, photo 980131/8a.
tenir debout
tient de l'acrobatie

les violences naturelles
ne se comptent pas

à l'ère de sauvegarder la Terre
la survie de la vie
l'humanité sur la planète
peut-être cet effort à fournir
réunira les Hommes
permettra de faire avec
les cruautés et les atrocités du passé
Matchu Pitchu, la grande muraille de Chine
les Pyramides ou l'Holocauste

de tout temps
l'homme tyrannise l'homme

Courtepointe, autre recheches

Atelier du frère Jérôme ] Barrage sur la Batiscan ] Belgique image - carte ] Bonet Jordi, famille inuite ] Bonet Jordi, vie du peuple ] De Nouvelle-France ] Edelweiss, fleur des Alpes ] Fougères prêles lycopodes ] Frère Jérôme noir couleurs ] Île Maurice image - carte ] Lamoureux, scientifique ] LA MER ciel, écailles, sel ] Lamoureux, feuille de route ] Malachite et azurite ] Messier Gabrielle ] Microgadus tomcodal ] Nincherie Guido, verrier ] Piché Alphonse, poète ] Pollenia rudis ] Terre-Neuve et Labrador ] Thaïlande, Laos, Birmanie ] Australie, globe-trotter ] Inde, globe-trotter ] Sauver la Batiscan ] [ Violence de la Terre ]

Art de vivre au Québec

Introduction ] Boire et manger ] Chouchous, du coq à l'âne ] Courtepointe ] Coutumes et usages ] Médecine et santé ] Mots et parlures ] Plein air ] Saisons ] Savoir-faire ]


le mardi 4 janvier 2000 - le lundi 10 janvier 2000
le samedi 10 juin 2000 - le jeudi 20 mars 2014
constante mouvance de mes paysages intérieurs

 
mémoires enracinées dans le Québec du XIXe siècle, ramifiées dans le XXIe
 
20 ans de publications – 1 500 pages – 8 500 photos – 100 000 liens – Copyright © 1997-2017 – Tous droits réservés –  Revu le 2017-03-21
 

Publicité

Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent, au Québec

florelaurentienne.com