ACCUEILnichole@ouellette001.com

Dernière page éditée, dernière mise à jour

ouellette001.com

GALERIE D'ART ART DE VIVRE AU QUÉBECPAPIERS PEINTSRACINES ET SENTIERSREGARDS DES PETITES PERSONNESQUÉBEC EN PHOTOS

Nichole Ouellette

présente

Art de vivre au Québec

Savoir-faire
Index
Acériculture, entaillage
Acériculture, sève à sirop
Acériculture, sirop d'érable
Acériculture, tire, beurre
A. Gravel, postillon rural
Artisan et shop à bois
Barrages et bûchage
Camp en bois rond
Cheminée de briques
Cuisine d'été
Cultivateur à St-Prosper
Déboisement de la planète
Drave, moulins, usines
De mères en filles
Dresseur de chevaux
Écorce de bouleau
J'aime ma corde à linge
Les Chanteurs du Manoir
Maison québécoise
Magasin général, 1897
Magasin général, 1907
Magasin général, de tout
Magasinier au lac Brown
Maïsiculteur
Monteurs, élagueurs
Rénovations 1994
Rénovations 1994
Salut à celui qui déneige
Sculpteur de citrouilles
Tenir feu et lieu
Trappage du lièvre
Trappeur - homme des bois
Tuques et mitaines

Arrivée des oies

Papier peint

Chalet 1927

Sommaires
Introduction
Boire et manger
Chouchous, du coq à l'âne
Courtepointe
Coutumes et usages
Médecine et santé
Mots et parlures
Plein air
Saisons
Savoir-faire

Regards des petites personnes

Comment ça marche ?
Gel et dégel

ouellette001.com

Accueil
Art de vivre au Québec
Info et services
Photos 1280 px et +
Québec en photos
Racines et sentiers
Regards d'enfants
Dernière page éditée

CHRONIQUE HEBDOMADAIRE

Art de vivre au Québec
Recouvrement extérieur d'une maison centenaire

Marche des travaux :
Rénover en 1994 ] [ Calendrier ] [ Le calage ] [ Pose du déclin de vinyle ] [ Pliage de la tôle ] [ Ventilation du grenier ] [ Note du correcteur ] [ Liens pertinents ]

Rénover en 1994

Dans les villages et les campagnes du Québec, les albums de photos anciennes nous montrent des maisons de bois entourées de grandes galeries, ornées de volets et de frises de bois ouvré.


Le 12 avril 1994.  Photo 940217/18.
Les échafaudages.

Les travaux débutent par l'enlèvement du recouvrement de tôle d'origine sur les faces sud et ouest de la maison.

De nos jours, il est à peu près impossible de remplacer les parures de bois de nos vieilles maisons et de leurs dépendances.  Les métiers se perdent, les prix d'achat et d'entretien du bois grimpent sans cesse.

Marche des travaux

Les constructions Pierre Gravel inc. 1994

En 1994, le gouvernement du Québec offrait une subvention de 4 000 $ pour favoriser la réparation des habitations uni-familiales.  Ayant obtenu ces argents, j'ai confié la réalisation des travaux à un entrepreneur du village.  Le coût horaire de chaque homme s'élevait à 15 $.


Le jeudi 14 avril 1994.  Photo 940217/21.
Le bois à nu.

À gauche, un pan du recouvrement de tôle d'origine, modelée en motifs imitant la pierre.

Les ouvriers

Pierre Gravel, maître d'œuvre.
Gilles Cloutier, du village (29 ans)
Réjean Cloutier (Puce), ferblantier de métier.
Jacques Grimard, ancien cultivateur du rang Sainte Élizabeth

Marche des travaux

Recouvrement extérieur de la maison
calendrier des travaux

Lundi 18 avril :

Fin de la pose du Glass Glad et du coupe-vapeur. Début du calage (chimage) ; deux hommes.

18 heures
Mardi 19 avril :

Fin du calage et finition des coins. 16 h.
Jacques Grimard finit de travailler.
Gilles Cloutier pose les moulures dans la grande chambre. Il finit à 17 h 40 ; deux hommes

18 heures
Mercredi 20 avril

Pluie, temps de chien. Les travaux sont suspendus.

-


Le jeudi 14 avril 1994.  Photo 940217/E.
Glass glad, coupe-vapeur et fourrures ( forence ) posées sur les faces ouest et sud de la maison.

Marche des travaux

Jeudi 21 avril glacial.

Vent à écorner les bœufs, de temps en temps, tombent quelques flocons de neige.  Les ouvriers travaillent avec des gants ; quatre hommes.

36 heures
Vendredi 22 avril glacial.

 Les hommes travaillent avec des gants, quatre hommes.  Acompte de 2000 $, Construction Pierre Gravel.

36 heures
Samedi 23 avril

 De 7 h 30 à midi, les quatre ouvriers sont dans toutes les fenêtres. Résonnent les coups de marteau, tombe la poussière dans la maison.

18 heures
Première partie des travaux :
126 heures de travail à 15 $ = salaire sans taxe.
1 890 $

Suite du calendrier

Le calage (shimmage)


Le 21 avril 1994.  Réjean (Puce) Cloutier, ferblantier de métier.   Photo 940407/08.
Recouvrement du cadre extérieur d'une fenêtre avec de la tôle d'aluminium pliée.

Lattes de bois et les bardeaux de cèdre pour le calage.

Le calage, consiste à poser des lattes de bois (fourrures) (de la forence) pour le clouage.  Ces lattes servent aussi de base pour redresser les murs.   Les ouvriers utilisent des bardeaux de cèdre (cales), sous les lattes, pour corriger les défauts et obtenir des murs le plus droits possible, à l'équerre.

Note

Je crois que tu devrais conserver les mots comme (forence) et (shimmage) mais entre parenthèses et en italique, il s'agit de mots anglais déformés et, paradoxalement, probablement de vieux mots français mal prononcés par les Anglais et re-déformés par nos ancêtres qui vivaient les modes du « politically correct » d'alors.

Intéressant de constater que près de 80 % du vocabulaire anglais est formé du français... déformé ! 

Jacques Brassard
courriel le 8 avril 2001


le lundi 9 avril 2001
constante mouvance de mes paysages intérieurs

 
mémoires enracinées dans le Québec du XIXe siècle, ramifiées dans le XXIe
 
20 ans de publications – 1 500 pages – 8 500 photos – 100 000 liens – Copyright © 1997-2017 – Tous droits réservés –  Revu le 2017-10-01
 

Publicité

Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent, au Québec

florelaurentienne.com