ACCUEILnichole@ouellette001.com

Dernière page éditée, dernière mise à jour

ouellette001.com

GALERIE D'ART ART DE VIVRE AU QUÉBECPAPIERS PEINTSRACINES ET SENTIERSREGARDS DES PETITES PERSONNESQUÉBEC EN PHOTOS


46º 35' 52,6" N - 072º 15' 38,8" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper-de-Champlain (Municipalité), 1er rang Saint-Édouard, 5 cordes de hêtre fendu assez gros, le mardi 12 août 1997, photo 970810_09a_950.

Nichole Ouellette

présente

Savoir-faire

Acériculture, entaillage
Acériculture, sève à sirop
Acériculture, sirop d'érable
Acériculture, tire, beurre
A. Gravel, postillon rural
Artisan et shop à bois
Barrages et bûchage
Camp en bois rond
Cheminée de briques
Cuisine d'été
Cultivateur à St-Prosper
Déboisement de la planète
Drave, moulins, usines
De mères en filles
Dresseur de chevaux
Écorce de bouleau
J'aime ma corde à linge
Les Chanteurs du Manoir
Maison québécoise
Magasin général, 1897
Magasin général, 1907
Magasin général, de tout
Magasinier au lac Brown
Maïsiculteur
Monteurs, élagueurs
Rénovations 1994
Rénovations 1994
Salut à celui qui déneige
Sculpteur de citrouilles
Tenir feu et lieu
Trappage du lièvre
Trappeur - homme des bois
Tuques et mitaines

Boire et manger

Fêtes aux sucres

Papiers peints

1939 - 2011 poêles à bois

ouellette001.com

Accueil
Art de vivre au Québec
Info et services
Photos 1280 px et +
Québec en photos
Racines et sentiers
Regards d'enfants
Dernière page éditée

Art de vivre au Québec
Savoir-faire Tenir feu et lieu

Bois de chauffage

Bois de chauffage, acheter, remiser, corder, tenir feu et lieu. Le sage réserve son bois un an à l'avance, d'un bûcheron habile et fiable.

Le très sage prend note des ententes verbales de quantité et de prix et surveille le produit livré !

Une corde de bois = 4 x 4 x 8 pieds.

La combustion du hêtre, du merisier et de l'érable donne un bon rendement énergétique. Le bouleau blanc procure une flamme chaude et vive, idéale pour bouillir de l'eau ou cuire un steak sur une cuisinière.

Dormir tranquille
Prix

Saint-Prosper-de-Champlain (Les Chenaux)
1993 : 39 $ la corde
Deschambault-Grondines (Portneuf)
1997 : 45 $ la corde
2001 : 55 $ la corde
2003 : 47 $ la corde
2004 : 50 $ la corde 2005 : 65 $ la corde
2010 : 75 $ la corde

Avant les rosées d'août, le chauffage de l'année livré, payé, cordé dans la remise.

Mise à jour février 1998
Hêtre, érable et merisier x 34 $ la corde, débité en rondins de 15 x 16 pouces, livré.
Ajouter environ 10 à 12 $ la corde pour le fendre et le corder.

Bois d'allumage


46º 35' 52,6" N - 072º 15' 38,8" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper-de-Champlain (Municipalité), 1er rang Saint-Édouard, 5 cordes de hêtre fendu assez gros, le lundi 18 août 1997, photo 970810_11a_800.
Paquet de croûtes à débiter, donne environ 2 ½ cordes

1997 :
12 $ le paquet
20 $ de livraison
30 $

Les croûtes ou bandes d'écorces se vendent dans les moulins de sciage. Ce paquet vient du moulin à scie construit en 1860 par Noël Marchand et ses fils, à coté du moulin à farine, à Saint-Stanislas-de-Kostka-de-la-Rivière-des-Envies.

Jardin d'hiver, les chantiers

Dans les meilleures conditions, l'habitant fait son bois chaque année. Comme son père et son grand-père avant lui, sa forêt est son jardin d'hiver. Dans un ordre remarquable, il y cueille les produits nécessaires à sa survie, les arbres pour bâtir sa maison, le bois pour la chauffer.

La saison du bûchage s'étend plus ou moins de la mi-novembre à la mi-mars. Les chantiers s'activent tard à l'automne. Ils s'arrêtent à la montée de la sève au printemps. Parfois,  comme à l'hiver 1997, les fortes accumulations de neige au sol bloquent l'accès à la forêt et écourtent la saison de cueillette.

Les arbres bûchés sur les versants ensoleillés et bien drainés réunissent les meilleurs qualités.

Printemps. En bordure des chemins de chantiers, les cordes de bois fendu, coupé en longueur de 16 pouces, témoignent des travaux d'hiver.

Le bois de chauffage sèche dehors jusqu'à la livraison aux pratiques, entre la fin de juillet et la fin de septembre, selon les traditions établies dans chaque paroisses.

Au Québec, les montagnes, ce sont principalement les Laurentides au nord du fleuve Saint-Laurent, les Appalaches et les collines Montérégiennes au sud.


46º 35' 52,6" N - 072º 15' 38,8" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper-de-Champlain (Municipalité), 1er rang Saint-Édouard, dans la shed à bois 22:27, prêt pour l'hiver, le dimanche 2 septembre 2012, photo V. T. Saint_Prosper_2012_131_800.

A l'abri des intempéries

dans la remise
bois d'allumage
bois sec
bois vert
rondins
bûches
morceaux fendus
fins et gros

assez de bois
c'est en avoir de reste
d'un chauffage à l'autre

Dans les shed, les garages, les caves, les remises, les abris divers, le nouvel arrivage de bois se corde d'un bord, séparé du vieux. Le bois sec servira de renfort aux grands froids de janvier et février.

Art du chauffage au bois

Chez l'habitant, l'art de chauffer au bois se transmet d'une génération à l'autre. Aucune école n'enseigne cette science. Le nouvel adepte du chauffage au bois apprend sur le tas, à moins d'être initié par quelque gardien des manières de faire.

le chauffage au bois
n'a plus l'universalité
d'autrefois

les poêles à combustion lente
les foyers remplacent
les cuisinières l'Islet
à boiler et réchaud

les poêles à deux
et trois ponts,
les truies, et autres
servent plutôt
de chauffage d'appoint

Feu, feu...

Des croûtes et des boules de papier journal s'embrasent facilement. La connaissance des qualités du bois permet de contrôler une attisée. Les morceaux moins secs produisent un feu moins fort. Les morceaux très secs pétillent en flammes chaudes et vives. Les grosses bûches durent une partie de la nuit.

La musique, la danse, les couleurs du feu indiquent sa chaleur et le degré de combustion de son bois.

les conserves alignées dans le garde-manger
les contre-fenêtres posées
les ouvertures calfeutrées
un bouilli de légumes mijote sur le poêle

vienne la neige
vienne le froid

Savoir-faire

Acériculture, entaillage ] Acériculture, sève à sirop ] Acériculture, sirop d'érable ] Acériculture, tire, beurre ] A. Gravel, postillon rural ] Artisan et shop à bois ] Barrages et bûchage ] Camp en bois rond ] Cheminée de briques ] Cuisine d'été ] Cultivateur à St-Prosper ] Déboisement de la planète ] Drave, moulins, usines ] De mères en filles ] Dresseur de chevaux ] Écorce de bouleau ] J'aime ma corde à linge ] Les Chanteurs du Manoir ] Maison québécoise ] Magasin général, 1897 ] Magasin général, 1907 ] Magasin général, de tout ] Magasinier au lac Brown ] Maïsiculteur ] Monteurs, élagueurs ] Rénovations 1994 ] Rénovations 1994 ] Salut à celui qui déneige ] Sculpteur de citrouilles ] [ Tenir feu et lieu ] Trappage du lièvre ] Trappeur - homme des bois ] Tuques et mitaines ]

Art de vivre au Québec

Introduction ] Boire et manger ] Chouchous, du coq à l'âne ] Courtepointe ] Coutumes et usages ] Médecine et santé ] Mots et parlures ] Plein air ] Saisons ] Savoir-faire ]


le vendredi 5 septembre 1997 - le jeudi 23 mars 2000
le jeudi 16 décembre 2010 - le jeudi 10 octobre 2013
constante mouvance de mes paysages intérieurs

 
mémoires enracinées dans le Québec du XIXe siècle, ramifiées dans le XXIe
 
20 ans de publications – 1 500 pages – 8 500 photos – 100 000 liens – Copyright © 1997-2017 – Tous droits réservés –  Revu le 2017-04-01
 

Publicité

Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent, au Québec

florelaurentienne.com