ACCUEILnichole@ouellette001.com

Dernière page éditée, dernière mise à jour

ouellette001.com

GALERIE D'ART ART DE VIVRE AU QUÉBECPAPIERS PEINTSRACINES ET SENTIERSREGARDS DES PETITES PERSONNESQUÉBEC EN PHOTOS


46° 36' 32.9" N - 072° 22' 52.0" O, Les Chenaux
Saint-Stanislas-de-Champlain, 113, rang de la rivière Batiscan, Lionel Marcotte dans sa shop à bois, « j'ai ben assez mangé de poussière », le mardi 11 novembre 1997, photo 971106_13_950.

Nichole Ouellette

présente

Savoir-faire

Acériculture, entaillage
Acériculture, sève à sirop
Acériculture, sirop d'érable
Acériculture, tire, beurre
A. Gravel, postillon rural
Artisan et shop à bois
Barrages et bûchage
Camp en bois rond
Cheminée de briques
Cuisine d'été
Cultivateur à St-Prosper
Déboisement de la planète
Drave, moulins, usines
De mères en filles
Dresseur de chevaux
Écorce de bouleau
J'aime ma corde à linge
Les Chanteurs du Manoir
Maison québécoise
Magasin général, 1897
Magasin général, 1907
Magasin général, de tout
Magasinier au lac Brown
Maïsiculteur
Monteurs, élagueurs
Rénovations 1994
Rénovations 1994
Salut à celui qui déneige
Sculpteur de citrouilles
Tenir feu et lieu
Trappage du lièvre
Trappeur - homme des bois
Tuques et mitaines

ouellette001.com

Accueil
Art de vivre au Québec
Info et services
Photos 1280 px et +
Québec en photos
Racines et sentiers
Regards d'enfants
Dernière page éditée

CHRONIQUE HEBDOMADAIRE

Art de vivre au Québec
Savoir-faire Artisan et shop à bois

Artisan, menuisier et bûcheron

Des premiers colons jusqu'à nos pères, le menuisier et artisan pratique d'abord le métier de bûcheron. Tard à l'automne, quand le gel ferme sa boutique, il fait chantier aux concessions pour la cueillette de sa matière première : les arbres, le bois.

À Saint-Stanislas, les hommes de la famille Marcotte bâtissent un "campe", à plus de dix kilomètres en amont du village, sur une concession accordée par la compagnie forestière Consolidated Paper Corporation (en anglais).

De novembre à mars, les bûcherons cordent leurs billots au bord de la rivière gelée.


Photo collection Janine T.-Massicotte.

rivière Batiscan
vers 1920

un noyé dans un canot

en bas : une « flat »
chaloupe à rames utilisée pour descendre la « raft »

Menuisier/bûcheron/rafteur

Au printemps, le menuisier/bûcheron devient « rafteur ». Pour le transport de son bois par la rivière, il fixe un œillet à chaque billot. Il enfile un câble dans les œillets et forme un train flottant nommé "raft".

De la concession à l'embouchure de la rivière aux Envies, de sa « flat », le menuisier bûcheron rafteur tire, pousse, suit ou devance sa raft aux humeurs des vents et la rivière.

Le bois passe un mois à l'eau avant d'être débité en madriers. L'eau dégomme le pin et lui donne une grande qualité.

– ...  les bois d'hiver, trempés à l'eau, se travaillent mieux et salissent moins les outils »

– ... Un jour sans vent, des chevaux tirent les câbles de la raft, de l'embouchure de la rivière des Envies, jusqu'au moulin Cossette. Au moulin, on débite les arbres aux dimensions voulues.

Raft : train flottant composé de billots de 12 ou 16 pieds, retenus ensemble par un câble passé dans l'œillet de chaque billot

Cajeux : radeau formé de billots, guidé par des gaffes

Doyle : œillet ou crampe fixé au billot

Escousse : un bout de temps

Menuisier/artisan

Menuisier sur banc, Gédéon Marcotte, le père, apprend le métier par lui-même. Il enseigne à ses fils. Aux temps des chevaux, les artisans fabriquent surtout des skis et des attelles.

Le gros des commandes arrive à l'automne, avant la neige. L'habitant répare ou commande les traîneaux de chantier.

Le menuisier sur banc travaille en dedans.

 ... des affaires de traîneaux, y en avait pas un pareil, chacun faisait son modèle

– ... découpé en planches, le bois d'œuvre sert à la fabrication des portes, des fenêtres, et autres »

Gédéon Marcotte tient le cap jusqu'à 80 ans. Un de ses fils travaille une « escousse », les autres à temps partiel. Seul Lionel tient le temps.

Bois d'œuvre

Dans la cour de la boutique, soigneusement empilés, bien aérés, les madriers sèchent au moins deux ans.

– ... on forçait pas sur les planches ben larges, fallait les fendre parce qu'une planche large tend à arrondir.

La porte moustiquaire de la cuisine d'été ainsi que plusieurs fenêtres de ma maison, viennent de la boutique de Lionel Marcotte de Saint-Stanislas.

À l'année longue

Dernier artisan de la famille, Lionel Marcotte ne travaille plus. Il souffre d'asthme depuis quelques années.

Lionel Marcotte joue aux cartes, fait des casse-tête et lit, à l'année longue. Nostalgique peut-être, il fait le tour de sa grande boutique tous les jours.


Gédéon Marcotte, mai 1970.


Lionel et son père Gédéon Marcotte, mai 1970.


46° 36' 32.9" N - 072° 22' 52.0" O, Les Chenaux
Saint-Stanislas-de-Champlain, 113, rang de la rivière Batiscan, Lionel Marcotte dans sa shop à bois, le mardi 11 novembre 1997, photo 971106_17_800.


46° 36' 32.9" N - 072° 22' 52.0" O, Les Chenaux
Saint-Stanislas-de-Champlain, 113, rang de la rivière Batiscan, shop à bois de Lionel Marcotte, le mardi 11 novembre 1997, photo 971106_18_800.


La truie, un poêle à bois de fabrication artisanale, des copeaux, du bois fendu fin, photo 971106_19_800.

Savoir faire

Acériculture, entaillage ] Acériculture, sève à sirop ] Acériculture, sirop d'érable ] Acériculture, tire, beurre ] A. Gravel, postillon rural ] [ Artisan et shop à bois ] Barrages et bûchage ] Camp en bois rond ] Cheminée de briques ] Cuisine d'été ] Cultivateur à St-Prosper ] Déboisement de la planète ] Drave, moulins, usines ] De mères en filles ] Dresseur de chevaux ] Écorce de bouleau ] J'aime ma corde à linge ] Les Chanteurs du Manoir ] Maison québécoise ] Magasin général, 1897 ] Magasin général, 1907 ] Magasin général, de tout ] Magasinier au lac Brown ] Maïsiculteur ] Monteurs, élagueurs ] Rénovations 1994 ] Rénovations 1994 ] Salut à celui qui déneige ] Sculpteur de citrouilles ] Tenir feu et lieu ] Trappage du lièvre ] Trappeur - homme des bois ] Tuques et mitaines ]

Art de vivre au Québec

Introduction ] Boire et manger ] Chouchous, du coq à l'âne ] Courtepointe ] Coutumes et usages ] Médecine et santé ] Mots et parlures ] Plein air ] Saisons ] Savoir-faire ]


le lundi 22 juin 1998 - le lundi 16 novembre 1998
le jeudi 20 janvier 2000 - le vendredi 19 juin 2009 - le jeudi 16 décembre 2010 - le samedi 22 février 2014
constante mouvance de mes paysages intérieurs

 
mémoires enracinées dans le Québec du XIXe siècle, ramifiées dans le XXIe
 
20 ans de publications – 1 500 pages – 8 500 photos – 100 000 liens – Copyright © 1997-2017 – Tous droits réservés –  Revu le 2017-10-01
 

Publicité

Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent, au Québec

florelaurentienne.com