ACCUEILnichole@ouellette001.com

Dernière page éditée, dernière mise à jour

ouellette001.com

GALERIE D'ART ART DE VIVRE AU QUÉBECPAPIERS PEINTSRACINES ET SENTIERSREGARDS DES PETITES PERSONNESQUÉBEC EN PHOTOS


Le père, Léopold-Georges Massicotte, propriétaire du commerce, Adélard, Napoléon, la mère, Fournier et Conrad,dans le petit landau, à l'avant, un piquet pour attacher les chevaux, collection Janine Trépanier-Massicotte, photo numérisée transmise de main à main, à Saint-Stanislas, le jeudi 19 septembre 2013, L_G_Massicotte_Marchand_General_950.

Nichole Ouellette

présente

Savoir-faire

Acériculture, entaillage
Acériculture, sève à sirop
Acériculture, sirop d'érable
Acériculture, tire, beurre
A. Gravel, postillon rural
Artisan et shop à bois
Barrages et bûchage
Camp en bois rond
Cheminée de briques
Cuisine d'été
Cultivateur à St-Prosper
Déboisement de la planète
Drave, moulins, usines
De mères en filles
Dresseur de chevaux
Écorce de bouleau
J'aime ma corde à linge
Les Chanteurs du Manoir
Maison québécoise
Magasin général, 1897
Magasin général, 1907
Magasin général, de tout
Magasinier au lac Brown
Maïsiculteur
Monteurs, élagueurs
Rénovations 1994
Rénovations 1994
Salut à celui qui déneige
Sculpteur de citrouilles
Tenir feu et lieu
Trappage du lièvre
Trappeur - homme des bois
Tuques et mitaines

Regards des petites personnes

ouellette001.com

Accueil
Art de vivre au Québec
Info et services
Photos 1280 px et +
Québec en photos
Racines et sentiers
Regards d'enfants
Dernière page éditée

CHRONIQUE HEBDOMADAIRE

Art de vivre au Québec
Savoir-faire Magasin général

Raoul Trépanier (1896-1978), marchand général
Saint-Tite, 1919


Saint-Tite, 1919, chez le barbier Gaudreault, Raoul Trépanier (1896-1978), à la fin d'un apprentissage de 2 à 3 ans, collection Janine Trépanier-Massicotte, photo numérisée transmise de main à main, à Saint-Stanislas, le jeudi 19 septembre 2013, Raoul_Trepanier_apprenti_barbier_St_Tite_800.

Saint-Stanislas en 1927


Saint-Stanislas, 1927, magasin général,  tabagie, salon de barbier, plus tard, sera aussi restaurant populaire et station d'autobus, la mère, Florida Saint-Arnaud (1898-1969), Janine (1925- ), Pauline (1922-2013),  le père Raoul Trépanier (1896-1978), propriétaires du commerce, la bicyclette de livraison, collection Janine Trépanier-Massicotte, photo numérisée transmise de main à main, à Saint-Stanislas, le jeudi 19 septembre 2013, Magasin_Salon_Raoul_Trepanier_800.


Napoléon Massicotte, marchand général, collection Janine Trépanier-Massicotte, photo numérisée transmise de main à main, à Saint-Stanislas, le jeudi 19 septembre 2013, Nap_Massicotte_Marchand_General_800.

Janine Trépanier se souvient


Janine Trépanier-Massicotte (1925- )
« Quand j'étais petite, on rentrait sous la galerie pour ramasser les sous noirs que les clients échappaient par les fentes.

On ramassait aussi les allumettes de bois pour faire des petits animaux en cocottes de concombres grimpants. »

De tout au magasin général

Magasin J.-M. Laganière
Juin 1922
Jour de l'ouverture du magasin

Un merveilleux petit moulin trône sur le comptoir. On y moud le café en grains.

Marteaux et tournevis, équerres et pinceaux voisinent les « overalls » à bavette, frocs, pantalons d'étoffe, mackinaws, chemises de laine à carreaux, casquettes, gants, mitaines, bretelles de police, gros bas de laine. On trouve de tout au magasin général.



Photo Image-Média Mauricie : Marie Duhaime.
Le Nouvelliste, le mardi 28 octobre 1997.
Maurice Laganière au comptoir de son magasin général.

Selon Maurice Laganière,
propriétaire actuel
et petit-fils du fondateur :

« L'air passe
par des petits jours
mais 75 ans plus tard
la porte d'en avant tient encore. »

Ils existent toujours en 1997

Un commerce rural au Québec, le magasin général a pignon sur rue habituellement dans les municipalités de moins de mille habitants. Transmis d'une génération à une autre, souvent fermés à l'heure du midi, des magasins généraux existent toujours dans ces villages :


Le 5 novembre 1997. Photo 971106/3.
Maurice Laganière
devant son magasin.

361, rue Sainte-Anne
Sainte-Anne-de-la-Pérade.

Café de la Grave

À Havre-Aubert, aux Îles-de-la-Madeleine, le Café de la Grave préserve l'ambiance unique de ses anciennes fonctions de magasin général de gens de la mer.

Sur les étagères restées en place

Jean-Bruno Ouellette-Lapointe, Chantal Dubois, le 27 juin 1996, photo 960624/20.
des jeux
des revues
des journaux
des livres
des crayons pour les petits et les grands

Bonne table, galerie d'art, lieu d'amitiés, de rencontres et d'échanges, le Café de la Grave vaut le voyage aux Îles-de-la-Madeleine.

Savoir-faire

Acériculture, entaillage ] Acériculture, sève à sirop ] Acériculture, sirop d'érable ] Acériculture, tire, beurre ] A. Gravel, postillon rural ] Artisan et shop à bois ] Barrages et bûchage ] Camp en bois rond ] Cheminée de briques ] Cuisine d'été ] Cultivateur à St-Prosper ] Déboisement de la planète ] Drave, moulins, usines ] De mères en filles ] Dresseur de chevaux ] Écorce de bouleau ] J'aime ma corde à linge ] Les Chanteurs du Manoir ] Maison québécoise ] [ Magasin général, 1897 ] Magasin général, 1907 ] Magasin général, de tout ] Magasinier au lac Brown ] Maïsiculteur ] Monteurs, élagueurs ] Rénovations 1994 ] Rénovations 1994 ] Salut à celui qui déneige ] Sculpteur de citrouilles ] Tenir feu et lieu ] Trappage du lièvre ] Trappeur - homme des bois ] Tuques et mitaines ]

Art de vivre au Québec

Introduction ] Boire et manger ] Chouchous, du coq à l'âne ] Courtepointe ] Coutumes et usages ] Médecine et santé ] Mots et parlures ] Plein air ] Saisons ] Savoir-faire ]


le vendredi 5 décembre 1997
le mercredi 7 juin 2000 - le mardi 17 septembre 2013
constante mouvance de mes paysages intérieurs

 
mémoires enracinées dans le Québec du XIXe siècle, ramifiées dans le XXIe
 
20 ans de publications – 1 500 pages – 8 500 photos – 100 000 liens – Copyright © 1997-2017 – Tous droits réservés –  Revu le 2017-08-13
 

Publicité

Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent, au Québec

florelaurentienne.com